Back to top

Un bassin d’orage dans un parc urbain protège Alicante contre les inondations

La ville espagnole d’Alicante a connu de nombreuses inondations à travers l’histoire. Ces dernières années, la fréquence et l’intensité des épisodes de pluie extrêmes ont considérablement augmenté en raison du changement climatique.

La Marjal est un espace vert public construit en 2015 afin de protéger le quartier San Juan d’Alicante contre les inondations dues aux pluies torrentielles. Le parc est constitué de 3,6 hectares de surface inondable, qui peuvent accumuler jusqu’à 45 000 m³ d’eau. Cette eau est ensuite dirigée par deux collecteurs vers deux grands lacs artificiels. L’eau des lacs est filtrée et purifiée de manière complètement naturelle par des graviers et de la végétation.

Outre son rôle de gestion des eaux d’orage et de protection de la ville contre les inondations, ce parc contribue au bien-être des gens et à la biodiversité locale, servant d’abri à la flore et la faune locales, en particulier aux oiseaux. Les lacs de La Marjal, situés au centre du parc, ont une double fonction : ce sont des pièces d’eau décoratives équipées d’un système naturel de purification de l’eau et ils jouent également le rôle de bassins d’orage, offrant une protection contre l’inondation de manière naturelle.

Le parc de La Marjal est le résultat de la collaboration entre le conseil municipal d’Alicante et Aguas de Alicante, le fournisseur d’eau de la ville. Les services techniques du conseil municipal avaient besoin d’une infrastructure capable de faire tampon face aux pluies torrentielles qui inondent fréquemment les rues de cette zone du Levant d’Espagne. La flexibilité et la durabilité de la géomembrane Firestone GeoGard EPDM et des solutions techniques proposées pour les différentes zones critiques ont eu un rôle décisif dans le choix celle-ci.

Pour étanchéifier les lacs artificiels, une couche de géotextile a été placée sur le sol compacté, puis environ 8 000 m² de membrane GeoGard EPDM de 1,1 mm d’épaisseur ont été posés dessus. Les zones de filtration, responsables de la purification biologique du lac, ont reçu une protection supplémentaire contre la pénétration des racines à l’aide d’une barrière antiracines. Au niveau des bords, la membrane GeoGard EPDM a été couverte de gravier, de végétation et de rochers décoratifs. La flexibilité de la membrane GeoGard EPDM a facilité le processus d’installation, permettant une adaptation parfaite aux formes organiques du lac, y compris les îles créées au milieu de ce dernier.

Depuis son ouverture, La Marjal a prouvé son efficacité à de nombreuses reprises. En Août 2019, la ville d’Alicante a enregistré des chutes de pluie très intenses, avec plus de 100 litres d’eau par mètre carré. Le bassin d’orage de La Marjal a empêché l’inondation en stockant 22 000 m³ d’eau de pluie, un volume équivalent à celui de 12 piscines olympiques.

En savoir plus sur GeoGard EPDM